Contre les crises cardiaques, le brossage des dents

Vos gencives sont pleines de vaisseaux sanguins, et votre bouche pleine de bactéries.

Si vous abîmez vos gencives, même légèrement, des bactéries entreront continuellement dans votre sang. Elles iront ensuite n’importe où, déclenchant une inflammation dans tout votre corps.

L’inflammation est en principe une bonne chose. Elle permet de réparer les tissus abîmés.

Mais elle est néfaste quand elle est permanente. Elle abîme les vaisseaux sanguins, notamment ceux qui irriguent le cœur. Elle provoque de l’athérosclérose, un durcissement des artères qui élève le risque d’infarctus et d’AVC parce que le sang peine à s’y écouler.

Les études montrent que les bactéries impliquées dans les parodontites (maladies où des poches de pus se forment dans les gencives) sont capables de migrer jusqu’au cœur : par exemple, le Streptococcus sanguis, impliqué dans les AVC [1].

Certaines études montrent que plus vous avez de bactéries dans vos gencives abîmées, plus vos artères carotides sont épaisses. Les artères carotides sont celles qui longent le cou et conduisent le sang au cerveau. Si elles sont trop épaisses, le sang peine à monter à la tête. C’est aussi un facteur d’AVC.

Nous allons donc voir comment soigner ses gencives et sa bouche. Mais avant cela, précisons qu’une bouche saine comporte bien d’autres avantages que de protéger contre les accidents cardio-vasculaires.

La plaque dentaire

La plaque dentaire, responsable de la gingivite, se compose de bactéries et de petites particules d’aliments dont elles se nourrissent.

Chaque jour, de nouvelles bactéries et résidus viennent s’ajouter et former ce dépôt blanchâtre appelé « plaque dentaire » (image ci-dessus).

Il s’accumule à la base des dents, le long des gencives, mais aussi entre les dents là où on ne le voit pas.

Si ce dépôt n’est pas éliminé par un brossage efficace et l’utilisation d’un jet dentaire, il durcit et se transforme alors en tartre.

Le tartre est une couche calcaire très dure, sous laquelle continuent de proliférer les bactéries, qui forment les caries et attaquent les tissus paradontaux (voir plus loin sur la parodontite).

Le brossage des dents, efficace contre la plaque dentaire, ne l’est pas contre le tartre. Seul votre dentiste pourra l’éliminer grâce à un détartrage

L’association entre le diabète et la maladie parodontale

Une étude au Japon publiée dans le Journal of Diabetis Investig. 2017 et portant sur 620 adultes a confirmé encore une fois l’association entre le diabète et la maladie parodontale:

1.Chez les patients diabétiques , le nombre de complications cardiovasculaires ont été associées à la sévérité de lamaladie parodontale mais pas à sa prévalence.

2.Un mauvais contrôle de la glycémie a été associé à la fois avec la sévérité de la maladie parodontale mais aussi avec sa prévalence

3.La prévention et le contrôle de la maladie parodontale doivent être considérées comme faisant partie intégrante du contrôle du diabète

La maladie parodontale et les maladies cardiovasculaires

Savez vous qu’il y a un lien entre la maladie parodontale et les maladies cardiovasculaires ?

Les scientifiques suspectent que ces deux maladies sont dues à la même bactérie .

Dans ce scénario ,la bactérie , trouvée dans les tissus gingivaux infectés autour des dents , traverse la barrière entre la gencive et le tissu conjonctif sous-jacent provoquant une inflammation.

Pendant la mastication normale et pendant le brossage ,la bactérie peut entrer dans le sang et se déplacer vers d’autres parties du système circulatoire contribuant ainsi à la formation d’une maladie cardiovasculaire .

La cigarette électronique

La cigarette électronique tue les cellules épithéliales , détruit les tissus et pourraient même être à l’origine de cancers de la la lèvre ou de la cavité buccale . C ‘est ce que révèlent 3 études scientifiques faites par l ‘ Université de Laval’s Faculty of Dental Medecine , l’University of Rochester Medical Center et l’université of Rochester School of Medicine and Dentistry

 

Arthrite rhumatoide et gencives

L’arthrite rhumatoide et les maladies de gencive sont étroitement liés . En juin 2008 , le Journal of Periodontology a publié une étude qui a montré que les patients atteints d’arthrite rhumatoide avait 8 fois plus de chance de développer une maladie parodontale . En septembre 2013 , c’est le Journal Plos Pathogens qui a publié une étude montrant que la présence de la bactérie responsable de la maladie parodontale augmentait très sensiblement l’apparition de l’arthrite et aggravait sa sévérité.

Greffe gingivale

Pour des patients atteints de maladies des gencives ou autres, la greffe de tissu gingival peut être la solution la plus adaptée. Elle permet à la dent de retrouver son intégrité mais aussi d’améliorer un sourire, notamment quand certaines dents semblent plus longues que d’autres.

En pratique, le parodontiste prélève de la gencive, au niveau du palais par exemple, et ce tissu gingival peut ensuite être greffé au niveau d’une gencive qui s’est résorbée à cause de la maladie parodontale, couvrir une racine exposée ou permettre de rendre une dent moins sensible.

Implants dentaires

La médecine dentaire actuelle offre au patient auquel il manque une ou plusieurs dents de multiples solutions de remplacement optimales grâce aux implants dentaires :

Le remplacement d’une dent isolée
Le comblement d’un espace vide entre des dents (2 dents ou plus)
La prolongation d’une arcade dentaire raccourcie
La réalisation d’une prothèse dans une mâchoire partiellement ou complètement édentée

 

 

               

Facettes

Les facettes se collent sur la face visible des dents antérieures pour modifier leur couleur, leur forme, leur alignement…

Elles répondent aux demandes des patients désireux de s’offrir ou de retrouver un joli sourire en enlevant un minimum d’émail dentaire.