Le bilan pré-implantaire

Un bilan clinique précède le traitement et la pose d’implant.

Cette étape est indispensable car elle affine le traitement et permet de prendre un maximum de précautions dans l’intérêt du patient.

L’examen clinique complet permet de réaliser un sondage pour établir le diagnostic de maladie parodontale, d’identifier les caries, de constater la mobilité, la fracture dentaire et la rétraction gingivale mais aussi évaluer d’anciens soins.A cette étape, l’état de santé du patient doit permettre de déterminer s’il peut recevoir un implant.

Le bilan radiologique de l’os et des dents est une étape majeure de l’examen clinique. Il comprend 18 radios périapicales et/ou 1 radio panoramique.

La prise d’empreintes permet d’étudier les éventuelles occlusions, de compléter l’examen clinique et d’affiner le diagnostic.

Le plan de traitement

Le Dr. Chafika El Belghami-Kadiri établit avec le patient un plan de traitement pour déterminer les priorités (en respectant les contraintes de temps, de budget ou de maladie générale le cas échéant).

C’est aussi l’occasion de discuter des besoins de traitement globaux ou urgents, d’établir les priorités, de discuter et de valider le devis.

Ce qui permet de s’entendre sur un planning de rendez-vous et un plan de financement.

Le traitement et les contrôles

Le patient responsabilisé s’engage à suivre les traitements et prescriptions, et à venir aux séances de contrôle obligatoires.

Le temps de traitement

Dans la démarche classique, 3 à 6 mois après la pose de l’implant, la couronne définitive est posée.

La mise en charge immédiate en 48h : lorsque l’examen clinique le permet, le jour de l’extraction, durant une opération réalisée sous anesthésie locale, la dent peut être extraite, l’implant posé et appareillé le même jour ou le lendemain.

Dans certains cas particuliers, lorsque le volume osseux le permet, on peut poser l’implant sans chirurgie.

Partager