La maladie parodontale chez les fumeurs

D’après plusieurs études, la maladie parodontale se développe plus facilement chez les fumeurs. La progression du tartre qui se forme sur les dents est plus rapide, les poches sont potentiellement plus profondes entre les dents et les gencives, la perte d’os est plus marquée. En cas d’extraction dentaire ou de chirurgie buccale, la guérison est plus lente chez les fumeurs Par ailleurs, le tabagisme entraine mauvaise haleine et taches sur les dents en plus d’augmenter le risque de souffrir d’un cancer buccal.

La maladie parodontale chez les femmes

 La santé bucco-dentaire des femmes est intimement liée aux changements physiques qu’elles subissent tout au long de la vie (menstruations, grossesse, accouchement, allaitement, ménopause…). A cause des hormones (de même quand une femme prend la pilule), certaines périodes favorisent les gingivites, lésions et ulcères : c’est le bon moment pour consulter son dentiste.

Par ailleurs, des recherches démontrent que les maladies des gencives sont susceptibles d’entraîner un risque de naissance prématurée.

Partager