La chirurgie parodontale cosmetique intervient sur la gencive pour redonner à la dent son aspect naturel et esthétique.

Elle agit par un apport de gencive ou au contraire quand la gencive recouvre trop la dent par un retrait de l’excès de gencive.

Les techniques de chirurgie parodontale cosmétique permettent de trouver des solutions à un grand nombre de vos problèmes dentaires. Selon les besoins, le Dr Chafika El Belghami-Kadiri vous proposera une élongation coronaire, des greffes gingivales ou une augmentation de crête.

Elongation coronaire

Deux cas nécessitent de recourir à une élongation coronaire : une couronne naturelle trop courte ou une gencive recouvrant trop la dent.

  1. Si vous avez une couronne naturelle trop courte, l’ajout d’une couronne artificielle ne sera pas possible en l’état sans élongation, notamment si votre dent est abimée sous le niveau de la gencive. Pour restaurer la dent, il vaut mieux l’exposer en ajustant le niveau de la gencive et de l’os.
  2. Si votre dent est trop recouverte par la gencive, votre dent apparait trop « courte », c’est ce qu’on appelle le sourire gingival. Il y a lieu de remodeler l’excès de gencive apparente et parfois aussi l’os dentaire pour un meilleur rendu esthétique.

Greffe gingivale

Pour des patients atteints de maladies des gencives ou autres, la greffe de tissu gingival peut être la solution la plus adaptée. Elle permet à la dent de retrouver son intégrité mais aussi d’améliorer un sourire, notamment quand certaines dents semblent plus longues que d’autres.

En pratique, le parodontiste prélève de la gencive, au niveau du palais par exemple, et ce tissu gingival peut ensuite être greffé au niveau d’une gencive qui s’est résorbée à cause de la maladie parodontale, couvrir une racine exposée ou permettre de rendre une dent moins sensible.

Augmentation de crête

Quand vous perdez vos dents, la gencive et l’os se résorbent et la courbure naturelle de la gencive laisse place à une dépression. Le parodontiste doit alors réaliser une augmentation de crête (par apport de gencive ou par régénération cellulaire) pour créer l’environnement qui permettra à la nouvelle dent artificielle de passer pour une dent naturelle. C’est seulement après cette étape que la prothèse finale est réalisée.

Partager