Chirurgie osseuse

Avec la maladie parodontale, l’os dentaire se résorbe de façon verticale ou horizontale, ce qui empêche la mobilité de la dent et entraine des poches parodontales infectieuses. La chirurgie osseuse va consister à remodeler l’os dentaire pour que la gencive s’attache à nouveau dessus et à éliminer la poche infectieuse.

Régénération

Quand l’os de support des dents est détruit par la maladie parodontale (perte de tissus et d’os, formation de poches infectieuses profondes), le parodontiste doit réaliser une opération de régénération des tissus originaux en utilisant des membranes avec un greffon osseux ou administrer au patient des produits permettant à l’organisme de régénérer ses propres tissus.

Réduction des poches

Dans une bouche saine, le tissu osseux et la gencive sont bien ajustés autour des dents. Dans une bouche atteinte par la maladie parodontale, l’os de support est rongé et le tissu osseux détruit : des poches se creusent autour des dents et se trouvent infectées par les bactéries. Pour réduire ces poches et enlever les dépôts de tartre, la chirurgie d’assainissement s’impose lorsque ni une hygiène buccale régulière ni le nettoyage classique ne sont efficaces. Techniquement, le parodontiste soulève la gencive pour éliminer le tartre qui s’est déposé dessous. Ensuite, il replace le tissu gingival au bon niveau et suture les gencives.

Gingivectomie

Suite à la maladie parodontale, il arrive que la gencive réagisse à l’infection en produisant davantage de tissu. Cette fois, ce sont des poches de tissu qui empêchent un nettoyage efficace de la plaque dentaire. La chirurgie (gingivectomie) va permettre d’enlever l’excès de tissu. La guérison se fait en dix jours : durant cette période, le patient garde un pansement protecteur.

Partager